AREVA logo

AREVA/LA HAGUE - Classement au niveau 2 d’un incident ayant provoqué une piqûre à la main d’un salarié

Déclaration d'événement

AVAL / AREVA LA HAGUE

March 24, 2010

Le 19 novembre, lors d’une opération de nettoyage dans une cellule de l’usine UP2-400* du site AREVA La Hague, un salarié du groupe AREVA avait été piqué à la main par un fil métallique qui avait percé sa tenue de protection. Il intervenait dans le cadre d’une opération d’assainissement de cette cellule.

Conformément aux procédures en vigueur, le salarié avait été pris en charge par les équipes de radioprotection et les services  médicaux du site qui avaient effectué les soins adaptés et procédé aux premiers contrôles. Des analyses complémentaires avaient été lancées et un suivi médical mis en place selon les protocoles prévus. Le salarié avait repris son travail dès le lendemain. Cet incident avait fait l’objet d’une information à l’Autorité de sûreté ainsi qu’au CHSCT.

Une information a également été effectuée auprès de la Commission Locale d’Information, lors d’une réunion publique le 17 décembre 2009. Dès connaissance des premiers résultats mi février, AREVA avait proposé de classer l’incident au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7. Un communiqué de presse avait été diffusé le 19 février.

Les résultats finaux des analyses radiologiques désormais disponibles confirment l’absence de conséquence sanitaire pour le salarié**. Evaluant néanmoins la dose reçue à un niveau supérieur à la limite annuelle réglementaire, ils amènent AREVA à proposer à l’Autorité de sûreté un classement révisé au niveau 2 de l’échelle INES.

L’étude menée à l’issue de cet accident n’a pas montré de dysfonctionnement en termes de sécurité, l’ensemble des procédures applicables lors d’une telle intervention ayant été respecté. Ce type d’opérations d’assainissement au contact dans les zones non visibles a été suspendu. Avant qu’elles ne soient reprises, une action est en cours pour valider les conditions d'utilisation de gants en cuir complémentaires permettant d'améliorer la protection des opérateurs.

* La cellule concernée est une cellule dans laquelle se trouvaient des équipements type mélangeurs-décanteurs. Elle est en cours d’assainissement.

** La limite annuelle d’exposition pour les salariés du nucléaire est de 20 mSv par an. Il ne s’agit pas d’une limite sanitaire. Concernant la dose dans ce cas, les médecins estiment qu’il s’agit d’une faible dose, sans impact sanitaire.

Contact presse AREVA

 Christophe Neugnot
T : 02 33 02 63 22
P : 06 80 93 69 93
christophe.neugnot@areva.com

   Estelle Sennesal
T : 02 33 02 40 02
P : 06 08 27 05 69
estelle.sennesal@areva.com